Social-media : un calendrier éditorial pour quoi faire ?

calendrier numérique

©FirmBee

Vous êtes présents sur plusieurs réseaux sociaux ? Vous possédez un blog ou une rubrique « actualités » sur le site de votre entreprise ? Vous ne savez pas quand poster ou bien vous oubliez sur quel réseau vous avez déjà publié cette semaine ?

Vous avez besoin d’un calendrier éditorial !

Le calendrier éditorial : un outil indispensable pour gérer sa présence en ligne

Gérer sa présence sur les réseaux sociaux demande beaucoup d’organisation. Surtout si vous commencez à multiplier les réseaux. Mais je dirais qu’à partir du moment où vous être présent sur deux réseaux sociaux, un outil de planification devient indispensable.

Cet outil pratique de gestion va vous faire gagner du temps, vous permettre d’y voir plus clair et d’anticiper votre travail de community manager.

Dans ce calendrier éditorial, vous ferez apparaître l’ensemble des réseaux sur lesquels votre entreprise (ou vous-même, si vous être un particulier ou un blogueur comme moi) est présente. Une ligne par réseau. Et n’oubliez pas non plus d’y inscrire votre blog ou votre site web car vous y intégrerez le planning de vos articles.

Ce calendrier sera d’autant plus utile et indispensable que vous êtes plusieurs à gérer la présence de votre entreprise sur les réseaux sociaux.

Planning éditorial : comment choisir le bon outil ?

Il n’existe pas de format type. Disons que c’est à chacun de trouver la formule qui lui convient le mieux, à partir du moment où l’outil remplit son rôle, à savoir vous permettre de planifier vos publications sur les réseaux sociaux.

Pour ma part, j’utilise un document Excel (sous Google Docs, donc accessible n’importe où), découpé par semaine et par réseau. C’est un document simplifié où j’intègre le titre ou le thème de la publication. J’y ai rajouté une colonne, chaque fin de semaine, pour noter des idées de sujets d’articles ou publications.

Voilà à quoi ressemble mon tableau :

Calendrier éditorial sous forme de tableau excel

Calendrier éditorial social media

J’ai choisi volontairement quelque chose de très simple.

Au départ, je me servais d’un calendrier que je téléchargeais sur Internet (en cherchant tout bêtement « calendrier 2016 » ou « planning 2016 à télécharger »).

Voici le type de calendrier à télécharger que l’on peut trouver :

planning à télécharger

  • Le gros avantage : cela vous évite de saisir les dates chaque semaine. Vous visualisez toute votre année, mois par mois, avec les dimanches en couleur et les jours fériés.
  • L’inconvient majeur : vous devez forcément agrandir les cases, mais, du coup, le document est trop grand pour tenir sur l’écran d’un PC sans avoir à scroller avec la barre horizontale. Vous perdez la vue d’ensemble du mois en cours. Or, quand vous utilisez un calendrier éditorial, vous avez besoin de revenir en arrière pour savoir ce que vous avez publié ou, au contraire, regarder le mois à venir pour planifier vos publications.
  • Mon constat : le plus intéressant est d’avoir une vision de vos publications par semaine, comme ceci:

planning éditorial par semaine

Vous pouvez ainsi vous reporter immédiatement au-dessus à ce que vous avez publié le mardi d’avant et planifier votre prochaine publication du mardi de la semaine suivante. Très intéressant pour ne pas vous répétez quand vous mettez en place des thématiques selon le jour de la semaine ( ex. lundi = le best of de la semaine ; mercredi : un chiffre clé ; vendredi : un dessin humoristique… ; l’astuce du mois…)

Certes, cela demande un peu de temps pour constituer ce calendrier, rentrer toutes les dates de l’année, mais ensuite vous avez entre les mains un outil qui correspond parfaitement à ce dont vous avez besoin.

Quelles données faire figurer dans son planning éditorial ?

Pour ma part, je n’ai inscrit que les principaux réseaux, à savoir Facebook et LinkedIn. J’ai rajouté Google + mais c’est plus pour ne pas l’oublier 😉 Comme j’ai automatisé les publications sur Google+ depuis mon blog via IFTTT (j’y reviendrai un jour sur cet outil-là), je ne me sers que rarement de cette ligne.

  • Facebook donc, avec la page Question Web et le groupe Réseaux sociaux en pratique. Comme je gère plusieurs pages Facebook sans rapport avec ce blog, j’ai pu regrouper sous un même document toutes mes pages.
  • Et puis LinkedIn parce que, dans une démarche professionnelle, LinkedIn est un réseau indispensable.
  • Bien sûr, la première case est consacrée à mon blog car, pour publier sur les réseaux sociaux, il faut avoir du contenu à publier !
  • Vous l’avez remarqué Twitter n’y figure pas. Là encore, j’ai automatisé via HootSuite et IFTTT la publication de mes articles de blog sur Twitter et pour le reste, je ne vais pas noter tous les tweets que j’envoie, cela serait fastidieux et totalement inutile.
  • Vous pouvez rajouter dans ce calendrier les autres réseaux sur lesquels vous êtes très actifs (Instagram, Pinterest, Youtube…) ainsi que d’autres éléments comme les événements liés à votre secteur d’activité, les autres actions digitales que vous pouvez mener, vos différentes newsletters, vos vidéos, etc.
  • En fin de semaine, j’ai rajouté une colonne intitulée « idées sujets ». Cela permet de noter rapidement des idées, à reclasser éventuellement par thématique dans le même doc Excel mais sous un autre onglet.
mur de post-it

Attention au tableau usine à gaz ! ©jeonsango

Un calendrier simple mais efficace

Mon principe en community management : simplicité = efficacité.

Je fuis les usines à gaz. Mieux vaut un document un peu plus simple, mais qui donne une bonne vue d’ensemble et m’aide à m’y retrouver d’un seul coup d’oeil. Libre à chacun de se créer un document plus élaboré en fonction de son activité et pour y conserver ses idées.

Mais ne perdez pas votre objectif premier : gagner du temps ! S’il vous faut chaque jour perdre un quart d’heure à remplir votre calendrier, le bénéfice sera nul. Gardez bien à l’esprit que vous utiliserez ce planning éditorial au quotidien. Il est très important de le mettre à jour tous les jours (ou presque), sinon il perd de son utilité.

Enfin, un point important, j’ai créé mon calendrier éditorial sur Googles docs. Il n’est visible que de moi seul mais accessible en ligne depuis n’importe quel terminal (PC, mobile, tablette). Je peux ainsi le mettre à jour, même en déplacement.

Alors, convaincu de la nécessité de vous créer un tel calendrier ?