Comment retweeter un tweet ?

retweetSur Twitter, le retweet consiste à republier un tweet posté par une autre personne. Grâce à l’effet boule de neige, le retweet permet d’obtenir une diffusion à grande échelle. En comptabilisent ainsi le nombre de retweets et le nombre de followers associés à chaque compte, certains outils statistiques vous donnent d’ailleurs le potentiel d’audience de votre tweet.

En pratique, comment retweeter ? Et quelle est la meilleure méthode ?

Il existe 4 façons de retweeter un tweet. Selon ce que vous voulez faire, vous utiliserez l’une ou l’autre méthode.

  • Le retweet automatique.

C’est celui proposé par Twitter. Il s’effectue grâce au bouton « Retweeter » situé sous un tweet. Si vous utilisez le site Twitter (et non l’un des nombreux autres services vous permettant de tweeter), c’est la solution la plus facile et la plus rapide.

Le retweet automatique permet de mettre en avant l’auteur initial du tweet car c’est son avatar qui apparaîtra dans votre timeline.

Dans l’exemple ci-dessous, sur ma timeline, c’est @e-niort qui apparaît et non mon pseudo. Le retweet est clairement identifié grâce au petit triangle vert en haut à droite ainsi que par la mention en-dessous du tweet « Retweeté par Fabienne Combier ».

retweet automatique

Le retweet automatique permet de rester fidèle à l’auteur et évite de rajouter de caractères supplémentaires comme c’est le cas avec le RT manuel.

  • Le retweet manuel (RT)

Il se présente sous cette forme :

retweet manuel

Pour retweeter manuellement, vous devez rajouter RT devant le pseudo et le tweet de l’auteur. Pour le coup, c’est votre nom et votre avatar qui apparaîtront dans la time-line. Attention, cela suppose que vous rajoutiez 3 caractères supplémentaires (RT + espace). Parfois, c’est 3 caractères en trop !

Quand la place le permet, le RT manuel offre la possibilité de rajouter un petit commentaire. C’est là son grand intérêt.

Si vous utilisez un service comme Hootsuite par exemple, vous avez le choix entre le RT automatique et le RT manuel. Lorsque vous cliquez sur les deux petites flèches du retweet, voici ce qui apparaît :

retweet via Hootsuite

Si vous répondez « oui », le tweet est immédiatement envoyé et apparaîtra comme un retweet automatique. Si vous cliquez sur « Modifier », le tweet apparaît alors dans votre fenêtre d’édition d’un tweet (en haut à gauche) avec « RT @pseudo » devant. A vous ensuite de le modifier comme bon vous semble.

  • La citation

Certains préfèrent citer le tweet à l’aide de guillemet comme dans l’exemple ci-dessous :

retweet citation

Personnellement, je trouve que l’on repère moins facilement qu’il s’agit d’un retweet, mais cela a le mérite de rester au plus près fidèle à l’auteur.

  • Le retweet avec modification

Parfois, vous voyez un tweet avec à la fin « via @pseudo ». Cela peut vouloir dire que le tweet initial a légèrement été modifié pour y apporter une précision ou un commentaire, ou bien pour le raccourcir ou le modifier. Ce type de retweet équivaut à un « d’après @pseudo ».

tweet via modifié

Dans l’exemple ci-dessus, la fin du tweet a été tronqué mais l’information principale y est.

Ce type de tweet permet de rendre à l’auteur d’origine ce qui lui appartient tout en laissant la liberté à celui qui retweete de modifier ou d’apporter une précision au tweet.

Lors du partage de certains articles directement depuis un blog ou un site de presse, ce « via @pseudo » apparaît d’ailleurs automatiquement en fin de tweet. Il ne s’agit alors pas d’un retweet modifié mais cela permet de rappeler le site d’origine de l’article, comme dans l’exemple ci-dessous :

tweet via site de presse

 

Existe-t-il une méthode plus efficace qu’une autre pour retweeter ?

Personnellement, j’utilise la plupart du temps HootSuite pour tweeter. J’ai donc très facilement le choix entre les deux premières méthodes (RT automatique et RT manuel). J’aime bien alterner les deux.

Le RT manuel permet à mon sens de s’approprier davantage le tweet : c’est un tweet que l’on aurait pu écrire soi-même, un article que l’on aurait sans doute partagé si nous en avions eu connaissance avant. Le RT automatique met davantage de distance et permet de valoriser son auteur. Le « via @pseudo » est aussi très pratique lorsque l’on a besoin de commenter ou rectifier une idée.

C’est pourquoi, à mon sens, une bonne time-line doit comporter ces trois méthodes : RT automatique, RT manuel, via @.

Quelle que soit la méthode, sachez que l’auteur du tweet sera de toute façon informé de votre retweet.

Comment savoir si l’on a été retweeté ou mentionné ? C’est très simple : allez sur Twitter et cliquez tout en haut dans l’onglet « @Connecter ».

Attention par contre au retweet qui ne dit pas son nom, à savoir un tweet que vous décidez de vous approprier par un simple copier-coller sans mentionner son auteur. Le droit d’auteur reste sacré, même sur les réseaux sociaux.